La Liberté

La Liberté

Lorsque la Conscience est projetée, que cela soit à travers le Mental, à travers un Idéal, à travers un Futur ou à travers une Mémoire, vous n’êtes pas Libre, vous reconnaissez pas votre Liberté. La Liberté appartient à L’inconnu, vous ne pouvez vous appuyer sur aucun Connu. Laisser le Connu se vivre, et pénétrer dans votre Inconnu qui est votre seule Vérité Éternelle. Faite ce qui vous incombe, mais ne le nourrissez pas par une quelconque Intention, par un quelconque Désir de fuite ou de Réalisation de quoi que ce soit. Et là, vous retrouverez ce que vous êtes en Éternité, et la véritable Liberté, qui n’a que faire de la Liberté de ce Corps ou de cette Conscience Limitée. Parce que cette Liberté-là disparaîtra elle aussi à l’instant de votre Mort. Vous n’aurez plus rien sur quoi vous appuyer pour faire durer L’illusion.

Tant qu’il y a Identification totale à votre Vie, à vos Expériences ou à vos absences D’expériences, vous ne pourrez jamais être Libre, et pourtant vous êtes un Être Libre. Ce n’est pas la Personne qui est Libérée, mais c’est de la Personne qu’on est Libéré. Saisissez cela, c’est la seule Clé, cette capacité à Accepter intégralement L’inconnu. Il y a un retournement à faire ou à Être, au sein de la Conscience.

« Celui qui ploie sous le poids du Savoir, des Directives, de toutes les Connaissances
Acquises, n’est jamais Libre. Il peut être fort érudit, pourtant tout ce Savoir Accumulé l’empêche
d’être Libre, il est donc incapable D’apprendre vraiment. »
Jiddu Krishnamurti.