La Conscience

La Conscience

Point de passage entre le Moi, le Soi, et L’absolu, son ouverture, et son référentiel, ne dépend que du foyer ou vous placez votre Attention. Elle est simplement les yeux de votre Véritable Nature, au sein de la Manifestation. L’écran ou votre Réalité D’être prend Forme.

  • La Conscience est, Transparente, Vacante, Sans Objet, et Universelle.
  • La Conscience est toujours Intact, Intouchable, Indivisible, et Éternellement Présente en vous.
  • La Conscience est la Matrice Commune à toute Expérience, L’œil de L’observateur.
  • La Conscience est en Résonance et en Reliance avec l’aspect Vibral ou Vibratoire
  • La Conscience ne peut être ni vue, ni trouvée par le Mental, mais à la faculté d’être Attentive à lui.

Elle est Personnelle lorsqu’elle est Conscience de Quelques Chose au sein d’une Réalité, et cette Expérience se nomme Incarnation, Exclusion ou Séparation. La Conscience Personnelle est toujours Relative à son Contenu, Changeante, et Partielle. Son Ignorance et sa Limitation sont liées à votre Mental incapable de voir le Tout dans la Partie Enfermante de cet Espace-Temps Linéaire.

Elle est Holistique lorsqu’elle Conscience d’être reliée au Tout au sein d’une Réalité, et cette Expérience se nomme la Réalisation du Soi, ou au-delà L’Êtreté. Son Espace devient Multi-dimensionnels, et son Temps Circulaire dans le sens ou Passé, Présent, et Futur fusionnent en Seul Point contenant toutes les Potentialités.

Elle est Absolue et Manifestée lorsqu’il y a manifestation de la Pure Présence de l’Être au sein d’une Réalité, et cette Expérience se nomme Méditation, ou Sommeil, ou encore L’expérience qui précède L’expérience « Je Suis » . La Conscience Absolue Manifestée, est Totale, Calme, Silencieuse, et Immuable, et n’est liée à aucun Espace et aucun Temps. Elle Est.

Elle nommée Supraconscience, Supramental, ou encore Conscience Turiya, lorsque dans l’état de veille de la  Conscience Absolue et Manifestée, vous expérimentez la rencontre entre L’éphémère et L’éternel. Un Seuil ou la Conscience se désengage d’elle-même, de toute Identification à une Forme, à une Histoire, à un Passé ou un Avenir. Assimilable à la Demeure de Paix Suprême, à l’état de Paix Profond et de Joie réelle existant au sein du Soi, où la Présence de la Conscience se réjouit d’elle-même, de sa propre Présence, de sa propre Lumière, se regardant elle-même en tant que Lumière, considérant alors ne plus Dépendre d’aucune Lumière extérieure. Elle correspond point pour point à la Manifestation, à l’ancrage et au déploiement de la Lumière dite du Supramental, nommée aussi le Plan de la Citta. Turiya n’est pas L’Absolu mais Turiya vous conduit à la porte de L’Éternité, au-delà du Soi et Manifeste les Vertus du Soi au moment de L’expérience mais aussi au sein de votre Vécu Ordinaire.

Elle est Absolue et Non Manifestée, quand à travers L’état de veille de la Supraconscience, et sa Reconnaissance pour ce qu’elle Est, un simple outil de L’expérience d’où surgit cette impression de Réalité, se produit parfois Spontanément et sans Effort, le processus de dissolution de L’éphémère au sein de votre Éternité. Cette expérience qui se nomme Libération, Sat-Chit-Ananda, ou A-Conscience est l’instant ou la Conscience se découvre elle-même en tant que pure Lumière à l’origine de sa propre Manifestation, permettant et étant le témoin en même temps de la Dissolution des Ultimes Voiles liés aux Croyances, liés aux Engrammes, aux Implants et à tout ce qui pouvait S’opposer, au sein de la Matrice Falsifiée, à la Réalité de votre Être.

 

« Il ne peut y avoir de Conscience Personnelle sans la Pure Présence.
Mais il peut y a avoir Pure Présence, sans Conscience Personnelle. »
Sri Nisargadatta Maharaj dit Bidi.

 

« Un Être Humain est une Partie d’un Tout que nous appelons « L’univers » , une partie limitée dans le Temps et L’espace. Il fait L’expérience de lui-même, de ses Pensées, et de ses Sentiments comme quelques chose de Séparé du reste. C’est une espèce d’Illusion d’optique de la Conscience
Cette Illusion est une espèce de Prison pour nous, Prison qui nous limite à nos Désirs Personnels et à L’affection pour quelques Proches. Aussi, notre Tâche doit être de nous Libérer de cette Prison, en élargissant notre cercle de Compréhension et de Compassion, pour embrasser Toutes les Créatures Vivantes et la Nature dans sa beauté. »
Albert Einstein